Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
                                                     Les 12 Rayons Sacrés Christiques.

L'arbre de Vie :

2 Mars 2016, 16:33pm

Publié par Ariel Thérapeute Énergéticien Clairvoyant-Audiant-Sentiant

                                     L'arbre de Vie :

 

L'Arbre de Vie est une représentation issue de la Kabbale, 
qui vise à représenter les dix plans de conscience existant entre la nature non manifestée du Divin,
et sa manifestation, notre monde, et notre plan de conscience.
Chacune de ses sphères est nommée "Sephira" (pluriel : "Sephiroth")
et porte un nom qui en reflète l'essence.
Les dix Sephiroth de l'Arbre de Vie sont placés sur l'une des trois colonnes :
la colonne de gauche est nommée la colonne de la Rigueur ;
la colonne du centre est celle de l'Equilibre ;
la colonne de droite est celle de la Miséricorde.
Chacun des Choeurs des Anges Servants est relié à l'une des Sephiroth de l'Arbre de Vie,
dont ils sont les Gardiens et les Messagers,
chargés d'en transmettre l'essence au plan humain.

Que représente l’arbre de la connaissance du bien et du mal ?

 
 - L’arbre de la connaissance du bien et du mal est une image poétique utilisée dans le récit biblique de la genèse pour désigner la conscience morale. On dit que le premier homme est celui qui a découvert la voix de la conscience : il vivait ainsi « auprès de l’arbre de la connaissance du bien et du mal ».

Bien évidemment, et malgré toutes les tentatives qui ont été menées, l’arbre de la connaissance du bien et du mal n’existe pas en tant que tel. À cela, il n’y a rien d’étonnant : les premiers chapitres de la Genèse fonctionnent comme une poésie. L’arbre de vie est, comme l’arbre de la connaissance du bien et du mal, une métaphore. Plus précisément, ce sont des métaphores servant à décrire l’esprit humain tel qu’il était à l’origine : tandis que l’arbre de vie représente la force de l’esprit humain, l’arbre de la connaissance du bien et du mal représente la conscience morale dont dispose l’esprit humain. Comment définir en effet la conscience sinon par ces termes : « connaissance intime que possède l’homme du bien et du mal » ?

Étymologiquement, la conscience signifie science ou connaissance conjointe et conaturelle à l’homme. Cette science n’est autre que la voix de l’esprit humain plus intime à nous-même que nous-mêmes et nous permettant de distinguer le bien du mal. Symboliser cette conscience par un arbre peut surprendre mais on retrouve une telle métaphore à plusieurs endroits clés de la Bible. Par exemple, au commencement du livre des psaumes :

Ariel.

Commenter cet article