Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
                                                     Les 12 Rayons Sacrés Christiques.

Le Maître Ascensionnel du Rayon Bleu Elohim El Morya.

3 Avril 2016, 12:36pm

Publié par Ariel

     Le Maître Ascensionnel du Rayon Bleu Elohim El Morya.

Le premier rayon bleu, rayon commandeur de tout les rayons arc en ciel sacré, alpha et oméga du rayon bleu El Morya

Le Maître Ascensionné El Morya est le Seigneur Chohan du Premier Rayon de la Volonté de Dieu et Chef du Conseil de Darjeeling de la Grande Fraternité Blanche. Il est le fondateur du Summit Lighthouse et le maître et parrain des Messagers. La dévotion extraordinaire à la parole et aux œuvres de Dieu constituent un puissant courant qui parcourt ses incarnations sur terre, affichant sa loyauté dans le rôle d'avocat, d'enseignant, exemplaire s'élevant dans l'amour devant nos esprits.

El Morya fut incarné en tant qu'Abraham, l'ancien patriarche qui émergea de la ville chaldéenne d'Ur pour devenir le prototype et l'ancêtre des douze tribus d'Israël.

Le Maître Ascensionné El Morya est le Seigneur (Chohan) du Premier Rayon de la Volonté de Dieu et Chef du Conseil de Darjeeling de la Grande Fraternité Blanche. Il est le fondateur du Summit Lighthouse et le maître et parrain des Messagers Mark L. Prophet et Elizabeth Clare Prophet. La dévotion extraordinaire à la parole et aux œuvres de Dieu constituent un puissant courant qui parcourt ses incarnations sur terre, affichant sa loyauté dans le rôle d'avocat, d'enseignant, exemplaire s'élevant dans l'amour devant nos esprits.

El Morya fut incarné en tant qu'Abraham, l'ancien patriarche qui émergea de la ville chaldéenne d'Ur pour devenir le prototype et l'ancêtre des douze tribus d'Israël.

Revenant en tant que Melchior, l'un des trois mages d'Orient, il suivit l'étoile qui présageait de la naissance de sa meilleure descendance qui devait accomplir toutes les promesses divines pour sa descendance spirituelle.

En tant qu'Arthur, roi des britanniques, il convoqua les chevaliers et dames de la Table Ronde à la cour de Camelot pour la quête du Saint-Graal et pour la poursuite, par l'initiation, des mystères du Christ.

Apparaissant de nouveau sur le sol britannique en tant que Thomas Becket, puis, Thomas More, tous deux martyrs, il joua deux fois le rôle de défenseur de la Foi et tint tête deux fois au roi Henri – né également deux fois (en tant qu'Henri II et Henri VIII) et qui fut deux fois l'oppresseur.

Au XVIe siècle, le voyage de son âme l'emmena en Orient dans la personne d'Akbar, le plus grand des empereurs mongols, et au XIXe siècle, en Irlande ou il allait être le poête lauréat Thomas Moore.

Puis, il apparut en tant qu'El Morya Khan, peut-être le plus connu des mahatmas thibétains. Paradoxalement, peu d'information par les moyens traditionnels est disponible au sujet d'El Morya Khan. On sait qu'il est né prince rajput, de la classe des guerriers et des chefs estimés pour leur courage et leur sens de l'honneur. Sa date de naissance est incertaine.

Ce qui rend la vie d'El Morya si remarquable est le travail en profondeur qu'il fit pour fusionner les anciennes vérités spirituelles de l'Orient avec les traditions de l'Occident. Cela fut accompli largement par la fondation de la Société Théosophique durant la dernière partie du siècle dernier et par l'instruction que l'organisation publia par le Maître El Morya et son ami de longue date le Maître Koot Houmi Lal Singh. Cette instruction se trouve en partie sous la forme de lettres personnelles adressées à une poignée d'étudiants en théosophie, chelas du «Mahatma du Himavat». Ces lettres sont maintenant archivées au Musée de Londres.

Le Maître Ascensionné El Morya est le Seigneur (Chohan) du Premier Rayon de la Volonté de Dieu et Chef du Conseil de Darjeeling de la Grande Fraternité Blanche. Il est le fondateur du Summit Lighthouse et le maître et parrain des Messagers Mark L. Prophet et Elizabeth Clare Prophet. La dévotion extraordinaire à la parole et aux œuvres de Dieu constituent un puissant courant qui parcourt ses incarnations sur terre, affichant sa loyauté dans le rôle d'avocat, d'enseignant, exemplaire s'élevant dans l'amour devant nos esprits.

El Morya fut incarné en tant qu'Abraham, l'ancien patriarche qui émergea de la ville chaldéenne d'Ur pour devenir le prototype et l'ancêtre des douze tribus d'Israël.

Revenant en tant que Melchior, l'un des trois mages d'Orient, il suivit l'étoile qui présageait de la naissance de sa meilleure descendance qui devait accomplir toutes les promesses divines pour sa descendance spirituelle.

En tant qu'Arthur, roi des britanniques, il convoqua les chevaliers et dames de la Table Ronde à la cour de Camelot pour la quête du Saint-Graal et pour la poursuite, par l'initiation, des mystères du Christ.

Apparaissant de nouveau sur le sol britannique en tant que Thomas Becket, puis, Thomas More, tous deux martyrs, il joua deux fois le rôle de défenseur de la Foi et tint tête deux fois au roi Henri – né également deux fois (en tant qu'Henri II et Henri VIII) et qui fut deux fois l'oppresseur.

Au XVIe siècle, le voyage de son âme l'emmena en Orient dans la personne d'Akbar, le plus grand des empereurs mongols, et au XIXe siècle, en Irlande ou il allait être le poête lauréat Thomas Moore.

Puis, il apparut en tant qu'El Morya Khan, peut-être le plus connu des mahatmas thibétains. Paradoxalement, peu d'information par les moyens traditionnels est disponible au sujet d'El Morya Khan. On sait qu'il est né prince rajput, de la classe des guerriers et des chefs estimés pour leur courage et leur sens de l'honneur. Sa date de naissance est incertaine.

Ce qui rend la vie d'El Morya si remarquable est le travail en profondeur qu'il fit pour fusionner les anciennes vérités spirituelles de l'Orient avec les traditions de l'Occident. Cela fut accompli largement par la fondation de la Société Théosophique durant la dernière partie du siècle dernier et par l'instruction que l'organisation publia par le Maître El Morya et son ami de longue date le Maître Koot Houmi Lal Singh. Cette instruction se trouve en partie sous la forme de lettres personnelles adressées à une poignée d'étudiants en théosophie, chelas du «Mahatma du Himavat». Ces lettres sont maintenant archivées au Musée de Londres.

Le Maître Ascensionné El Morya est le Seigneur (Chohan) du Premier Rayon de la Volonté de Dieu et Chef du Conseil de Darjeeling de la Grande Fraternité Blanche. Il est le fondateur du Summit Lighthouse et le maître et parrain des Messagers Mark L. Prophet et Elizabeth Clare Prophet. La dévotion extraordinaire à la parole et aux œuvres de Dieu constituent un puissant courant qui parcourt ses incarnations sur terre, affichant sa loyauté dans le rôle d'avocat, d'enseignant, exemplaire s'élevant dans l'amour devant nos esprits.

El Morya fut incarné en tant qu'Abraham, l'ancien patriarche qui émergea de la ville chaldéenne d'Ur pour devenir le prototype et l'ancêtre des douze tribus d'Israël.

Revenant en tant que Melchior, l'un des trois mages d'Orient, il suivit l'étoile qui présageait de la naissance de sa meilleure descendance qui devait accomplir toutes les promesses divines pour sa descendance spirituelle.

En tant qu'Arthur, roi des britanniques, il convoqua les chevaliers et dames de la Table Ronde à la cour de Camelot pour la quête du Saint-Graal et pour la poursuite, par l'initiation, des mystères du Christ.

Apparaissant de nouveau sur le sol britannique en tant que Thomas Becket, puis, Thomas More, tous deux martyrs, il joua deux fois le rôle de défenseur de la Foi et tint tête deux fois au roi Henri – né également deux fois (en tant qu'Henri II et Henri VIII) et qui fut deux fois l'oppresseur.

Au XVIe siècle, le voyage de son âme l'emmena en Orient dans la personne d'Akbar, le plus grand des empereurs mongols, et au XIXe siècle, en Irlande ou il allait être le poête lauréat Thomas Moore.

Puis, il apparut en tant qu'El Morya Khan, peut-être le plus connu des mahatmas thibétains. Paradoxalement, peu d'information par les moyens traditionnels est disponible au sujet d'El Morya Khan. On sait qu'il est né prince rajput, de la classe des guerriers et des chefs estimés pour leur courage et leur sens de l'honneur. Sa date de naissance est incertaine.

Ce qui rend la vie d'El Morya si remarquable est le travail en profondeur qu'il fit pour fusionner les anciennes vérités spirituelles de l'Orient avec les traditions de l'Occident. Cela fut accompli largement par la fondation de la Société Théosophique durant la dernière partie du siècle dernier et par l'instruction que l'organisation publia par le Maître El Morya et son ami de longue date le Maître Koot Houmi Lal Singh. Cette instruction se trouve en partie sous la forme de lettres personnelles adressées à une poignée d'étudiants en théosophie, chelas du «Mahatma du Himavat». Ces lettres sont maintenant archivées au Musée de Londres.

Le Maître Ascensionné El Morya est le Seigneur (Chohan) du Premier Rayon de la Volonté de Dieu et Chef du Conseil de Darjeeling de la Grande Fraternité Blanche. Il est le fondateur du Summit Lighthouse et le maître et parrain des Messagers Mark L. Prophet et Elizabeth Clare Prophet. La dévotion extraordinaire à la parole et aux œuvres de Dieu constituent un puissant courant qui parcourt ses incarnations sur terre, affichant sa loyauté dans le rôle d'avocat, d'enseignant, exemplaire s'élevant dans l'amour devant nos esprits.

El Morya fut incarné en tant qu'Abraham, l'ancien patriarche qui émergea de la ville chaldéenne d'Ur pour devenir le prototype et l'ancêtre des douze tribus d'Israël.

Revenant en tant que Melchior, l'un des trois mages d'Orient, il suivit l'étoile qui présageait de la naissance de sa meilleure descendance qui devait accomplir toutes les promesses divines pour sa descendance spirituelle.

En tant qu'Arthur, roi des britanniques, il convoqua les chevaliers et dames de la Table Ronde à la cour de Camelot pour la quête du Saint-Graal et pour la poursuite, par l'initiation, des mystères du Christ.

Apparaissant de nouveau sur le sol britannique en tant que Thomas Becket, puis, Thomas More, tous deux martyrs, il joua deux fois le rôle de défenseur de la Foi et tint tête deux fois au roi Henri – né également deux fois (en tant qu'Henri II et Henri VIII) et qui fut deux fois l'oppresseur.

Au XVIe siècle, le voyage de son âme l'emmena en Orient dans la personne d'Akbar, le plus grand des empereurs mongols, et au XIXe siècle, en Irlande ou il allait être le poête lauréat Thomas Moore.

Puis, il apparut en tant qu'El Morya Khan, peut-être le plus connu des mahatmas thibétains. Paradoxalement, peu d'information par les moyens traditionnels est disponible au sujet d'El Morya Khan. On sait qu'il est né prince rajput, de la classe des guerriers et des chefs estimés pour leur courage et leur sens de l'honneur. Sa date de naissance est incertaine.

Ce qui rend la vie d'El Morya si remarquable est le travail en profondeur qu'il fit pour fusionner les anciennes vérités spirituelles de l'Orient avec les traditions de l'Occident. Cela fut accompli largement par la fondation de la Société Théosophique durant la dernière partie du siècle dernier et par l'instruction que l'organisation publia par le Maître El Morya et son ami de longue date le Maître Koot Houmi Lal Singh. Cette instruction se trouve en partie sous la forme de lettres personnelles adressées à une poignée d'étudiants en théosophie, chelas du «Mahatma du Himavat». Ces lettres sont maintenant archivées au Musée de Londres.

Commenter cet article